Ads 468x60px

A ne pas rater

samedi 2 juillet 2011

CONTADOR PERD DÉJÀ DES PLUMES



Retardé par une chute, Alberto Contador a perdu plus d'une minute dès la première étape du Tour de France ! Comme attendu, Philippe Gilbert s'est imposé au Mont des Alouettes et endosse le Maillot Jaune.



L’image est terriblement symbolique. Tête basse, Alberto Contador franchit la ligne d'arrivée dépité. Il y avait eu les huées du public jeudi lors de la présentation des équipes, comme prémices d’un Tour de France où rien ne serait facile à l'Espagnol. Source de la polémique, après son contrôle positif au clenbuterol l’an dernier, le coureur de Pinto n’imaginait pas mettre en péril ses chances de victoire dès la première étape du Tour de France, disputée ce samedi entre le Passage du Gois et le Mont des Alouettes. La faute à l’une de ces multiples chutes rituelles de début de grand tour. Mais aussi à son placement.
Contador perd 1'20''
L’arrivée sur le Mont des Alouettes faisait miroiter les plus grandes ambitions puisque le vainqueur d’étape voyait s’offrir le Maillot Jaune, avec cette première étape en ligne. Le peloton roulait ainsi à très vive allure lorsque subitement il se scinda en deux à 9 kilomètres de l’arrivée, en raison d'une grosse chute survenue dans son premier tiers. Mal placé, Alberto Contador se retrouvait bloqué dans un deuxième groupe, lancé dans une vaine course-poursuite. Car devant, les équipes RadioShack et BMC ne laissaient pas passer l’aubaine d’écarter leur rival le plus dangereux. Pas vraiment intéressés au premier abord par la victoire d’étape, elles se mettaient à la planche. Comme un écho à l’accélération du Pistolero l’an dernier sur le Port de Balès, quand Andy Schleck dérailla. Ce dernier connut plus de réussite.
Gilbert Ier
Tombé dans une autre chute, sous la flamme rouge, le Luxembourgeois terminait en compagnie de Contador, à 1’20’’ du vainqueur du jour, Philippe Gilbert. Mais sa chute ayant eu lieu dans les trois derniers kilomètres, le dauphin de ces deux dernières années se voit créditer du même temps que le groupe auquel il appartenait. Soit un gain de 1'14'' déjà sur le Madrilène. Grandissime favori, Philippe Gilbert a, lui, répondu exactement là où on l’attendait. Son équipe Omega Pharma-Lotto s’était dévoilée très tôt dans l’étape pour ramener à la raison les trois échappés de la première minute (Quemeneur, Roy, Westra). Le roi du printemps n’avait ensuite aucun mal à dominer un peloton d’une quarantaine de coureurs sur une côte où son punch s’est exprimé à la perfection. Fabian Cancellara ou Alexandre Vinokourov ont bien tenté de partir au bluff mais, beaucoup plus fort, Gilbert les déposait avec une facilité déconcertante. Derrière, à trois secondes, Cadel Evans devance légèrement un groupe où l’on retrouvait notamment Frank Schleck. Les deux frères luxembourgeois ne s'attendaient sans doute pas à avoir un aussi large sourire dès le premier jour du Tour.
Classement de la 1ère étape :
1. Gilbert (Bel, Omega Pharma-Lotto) en 4h41'31''
2. Evans (Aus, BMC) à 3''
3. Hushovd (Nor, Garmin-Cervélo) à 6''
4. Rojas (Esp, Movistar) 6''
5. Van den Broeck (Bel, Omega Pharma-Lotto) à 6''
...
14. Voeckler (Fra, Europcar) à 6''
source:Sport24


Vous aussi vous pouvez gagner de l'argent

 

Sample text

Sample Text

 
Rgie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici