Ads 468x60px

A ne pas rater

dimanche 25 septembre 2011

L1 : le PSG impérial contre Montpellier


Le PSG s'impose à Montpellier (3-0, Gameiro et doublé de Pastore). Il rejoint Lyon et Toulouse en tête de la L1. Le MHSC chute à la 4e place.


C'est vrai, tout n'est pas encore parfait. De toute façon, les millions n'assurent jamais la perfection. Mais malgré une défense encore mal assise et des egos surdimensionnés, ce PSG a réussi son début de saison, et qu'il semble loin le soir de la première journée, où Lorient était venu faire le kakou au Parc (0-1). Samedi, le club de la capitale s'est hissé au sommet de la Ligue 1 en compagnie de Lyon et Toulouse en écartant l'ancien leader Montpellier (3-0), en attendant Rennes - Saint-Etienne de dimanche soir. Pour décrocher une victoire nette et sans bavure, Paris a fait la loi grâce à son collectif mais surtout une fois de plus grâce à ses cracks.



Sirigu décisif



Un but de Gameiro et un doublé de Pastore ont jeté un gros froid sur La Mosson, qui ne s'attendait pas à vivre pareil enfer, notamment après trente minutes particulièrement emballantes. Avec une possession de balle de 62% au bout du premier quart d'heure, les Héraultais ont réussi à étouffer une équipe de Paris qui s'en est remis dans un premier temps à Sirigu. Excellent, le portier italien a maintenu son équipe à flot grâce à deux arrêts de grande classe en première période (Utaka et Giroud, 4e) et à une belle parade en seconde (Giroud, 52e). Tranquillisé par un impeccable Sirigu, Paris a fait feu de tout bois à deux reprises juste avant la pause. En quatre minutes, le PSG a plié la partie. Premier coup de tonnerre à la 40e minute avec Gameiro qui a repris un centre de Nene. L'ancien Merlu n'avait plus marqué dans le jeu depuis le 28 août. Puis le deuxième est arrivé une poignée de seconde plus tard, cette fois sur un exploit individuel de Pastore, auteur d'une volée extraordinaire, un geste technique de grande classe (44e). Et l'histoire retiendra que c'est à La Mosson que l'Argentin a signé son premier doublé avec Paris. El Flaco a profité en toute fin de match d'une boulette de Jourdren (80e) pour soigner la différence de buts d'un PSG nouveau leader du Championnat grâce... à un meilleur fair-play que Lyon. Tout compte et rien n'est à négliger.
source:msn.fr


Vous aussi vous pouvez gagner de l'argent

 

Sample text

Sample Text

 
Rgie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici