Ads 468x60px

A ne pas rater

dimanche 29 janvier 2012

Azarenka : «Super nerveuse»

Après son premier titre du Grand Chelem, Victoria Azarenka savoure. La nouvelle numéro 1 mondiale remercie son coach Sam Sumyk de lui avoir montré le chemin.




























« Victoria Azarenka, qu'avez-vous ressenti après votre victoire ?
Ce sont des différentes émotions. Juste après la victoire, je n'arrivais pas à réaliser. Je n'arrivais pas à croire que le tournoi était fini parce que c'est une longue route depuis Sydney. Je n'ai pas eu un jour de repos, j'ai continué à avancer encore et encore. C'est seulement maintenant que je me rends compte que c'est fini et que j'ai gagné. Je peux savourer.

Pensez-vous avoir réalisé le match parfait ?
Non. La fin est parfaite. Aujourd'hui, je ne devais pas faire le match parfait. L'important était de mieux jouer que mon adversaire. Les deux premiers jeux étaient une catastrophe. Puis je me suis détendue et concentrée sur chaque point en essayant de gagner chaque point.

«Mon entraîneur m'aide à trouver mon chemin»

Etiez-vous très nerveuse avant le match ?
J'étais super nerveuse. C'était une longue attente, j'avais envie d'y aller. Je me disais quand est-ce qu'on commence ? Quelle heure est-il ? Je me suis bien reprise après mes deux premiers jeux car elle était vraiment agressive. Je suis heureuse car je suis restée humble et j'ai pris mon temps. J'ai continué à me battre et j'ai réussi à changer la donne en essayant d'être agressive.

Etes-vous surprise par le score 6-3, 6-0 ?
Oui et non. J'ai vraiment travaillé dur et j'ai bien joué. Le score ne reflète pas vraiment le match. Au premier set, c'était une bataille très dure. J'ai bien joué aux moments importants.

Vous avez changé de coach en 2009. Que vous apporte Sam Sumyk ?
Sam est un entraîneur complètement différent avec une approche et une mentalité différente. Sam ne me pousse pas, il me guide à travers une approche mentale et une attitude de vainqueur à adopter. Il m'aide à trouver mon chemin, il ne m'impose pas son chemin ou quelque chose. Je lui dois beaucoup. C'est important, spécialement pour de jeunes joueurs, d'avoir une éducation. Tu dois apprendre comment faire par toi-même car sur le court, tu es seule. Personne ne le fera à ta place. »
Recueilli par S.D., à Melbourne
source: l'équipe.fr 

Vous aussi vous pouvez gagner de l'argent

 

Sample text

Sample Text

 
Rgie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici