Ads 468x60px

A ne pas rater

dimanche 4 mars 2012

Ribéry, sportif français le mieux payé


Franck Ribéry était le sportif français le mieux payé en 2011 Crédits photo : Panoramic

Pour la première fois de sa carrière, Franck Ribéry a été en 2011 le sportif français le mieux payé selon le classement établi par L'Equipe Magazine. Un classement qui fait la part belle aux footballeurs malgré le désamour des annonceurs à leur égard.

Après deux années difficiles, entre blessures, méforme et écarts de conduite extrasportifs, Franck Ribéry entrevoit le bout du tunnel. Revenu à son meilleur niveau avec le Bayern Munich, comptant sur la confiance de Laurent Blanc en équipe de France (en dépit d'un rendement statistique très médiocre), l'ancien Marseillais vient de s'emparer de la première place du classement L'Equipe Magazine des sportifs français les mieux payés !
Avec 11,4 millions d'euros de revenus en 2011, soit 1,2 million de plus qu'en 2010, Ribéry succède à Thierry Henry, leader depuis quatre ans et désormais 4e. Le maître à jouer du Bayern Munich peut compter sur un salaire royal de 833 000 euros brut par mois, différentes primes en club et en sélection et un contrat juteux avec Nike (environ 1 million d'euros par an). Des revenus qui lui permettent de devancer Tony Parker, 2e du classement avec 11,2 millions d'euros de revenus mais qui paye le prix du lock-out NBA qui l'a privé d'une partie de son salaire aux Spurs (36 millions d'euros jusqu'en 2015), et Karim Benzema (11 millions), seul footballeur tricolore à véritablement ajouter des revenus de sponsoring à son salaire et à son contrat d'équipementier. L'attaquant des Bleus peut ainsi compter sur EA Sports pour arrondir ses fins de mois.
Si le classement 2011 fait encore une fois la part belle aux footballeurs (7 dans le Top 10, 42 dans le Top 50 !), avec notamment la percée spectaculaire de Samir Nasri qui a plus que doublé son salaire en passant d'Arsenal à Manchester City (de 386 000 euros brut par mois à 800 000 !), ces derniers ne doivent en effet leur omniprésence dans ce classement qu'au montant faramineux des salaires dans le football. Car pour le reste, les annonceurs ne se bousculent pas pour associer leur image avec eux. «Le foot connaît un désamour profond dans la population, donc chez les marques (…) Nasri n'était pas du désastre de la Coupe du monde en Afrique du Sud, mais le grand public ne fait pas la différence. Tout le football, y compris la Ligue 1, est mis dans le même sac. On ne voit quasiment plus de pubs télé avec des footballeurs (…) Ils ont été remplacés par les rugbymen ou les tennismen, comme Tsonga (Ndlr : 14e avec 5,5 millions d'euros de revenus)», explique Loïc Yviquel, cofondateur du site www.sponsorise.me, dans L'Equipe Magazine.
L'affaire Zahia, le scandale de Knysna et la faible proximité des footballeurs avec le public ont conduit les annonceurs à miser sur des sportifs moins «bling-bling», type Camille Lacourt, Teddy Riner ou Christophe Lemaitre. On est désormais loin du temps où Zinédine Zidane gagnait plus d'argent avec ses contrats publicitaires (56%) qu'avec son salaire (en 2005) et même de l'année dernière où Thierry Henry, grâce à des contrats internationaux avec Gillette, Reebok ou encore Pepsi, équilibrait parfaitement ses revenus entre publicités et salaire. Mais l'inflation des rémunérations dans le foot perdurant malgré la crise, les footballeurs se consoleront bien vite de ce manque de reconnaissance publicitaire…
source: Le Figaro.fr






Vous aussi vous pouvez gagner de l'argent

 

Sample text

Sample Text

 
Rgie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici