Ads 468x60px

A ne pas rater

mercredi 4 avril 2012

Barcelone éteint le Milan

Tenu en échec à l'aller (0-0), Barcelone a cette fois concrétisé sa domination pour écarter le Milan AC de sa route (3-1). Moins solide qu'à l'aller, le champion d'Italie n'aura pas soutenu la comparaison jusqu'au bout.

Barcelone-Milan AC 3-1
Barcelone : Messi (11e sp, 41e sp), Iniesta (53e)
Milan AC : Nocerino (32e)
«J'ai la sensation que le Milan marquera» avait prédit Pep Guardiola. Si la prédiction quelque peu craintive de l'entraîneur du Barça s'est réalisée, elle n'a pas pour autant privé ses Blaugrana d'une qualification en demi-finale au terme d'un quart retour qu'ils ont globalement maîtrisé (3-1). Dans un dispositif semblable au match aller, le Milan AC se montrait toutefois moins solide dans ses trente derniers mètres. Rapidement, Messi se créait deux situations dangereuses dans la surface d'Abbiati (5e, 7e), sans les concrétiser. Un manque de réalisme inhabituel de la part de l'Argentin qui finissait par se rattraper sur un penalty concédé par Nocerino (1-0, 11e). Dès lors, tous les compteurs étaient au vert pour le tenant du titre qui neutralisait l'attaque lombarde sans difficultés.
A 1-0, la qualification n'était toutefois pas scellée par Barcelone. Elle était d'ailleurs remise en cause par Nocerino qui trouvait le fond des filets de Victor Valdes sur la première tentative milanaise de la soirée (1-1, 32e). Mais, à nouveau, la défense du Milan AC se mettait à la faute. Un tirage de maillot de Nesta dans sa surface permettait à Messi de transformer un deuxième penalty juste avant la pause (2-1, 41e). Cette fois, Milan ne se relevait pas. Pis, une frappe à bout portant d'Iniesta au retour des vestiaires scellait définitivement le sort des Lombards (3-1, 53e). Il fallait deux buts aux Rossoneri pour inverser la tendance. Or, ceux-ci se montraient dans l'incapacité d'inquiéter Valdes. A l'inverse, le Barça restait menaçant sur le plan offensif à l'image de Thiago Alcantara (68e) et d'Adriano (87e), tout près de corser l'addition. Beaucoup plus à l'aise qu'à l'aller (0-0), le FC Barcelone décroche logiquement son ticket pour le dernier carré de la C1 qu'il retrouve pour la cinquième année consécutive, avec la ferme intention de ne pas en rester là. Son futur adversaire (Chelsea ou Benfica) est d'ores et déjà prévenu…
Le joueur du match
Milan a beau le connaître, Lionel Messi demeure un joueur impossible à neutraliser. L'Argentin a de nouveau fait éclat de sa classe en multipliant les inspirations étincelantes balle au pied. Paradoxalement, l'étendue de sa performance n'a été récompensée « que » sur des penalties proprement transformées. Nul doute que Barcelone comptera à nouveau sur lui en demi-finale.
On n'a pas aimé
Soirée très difficile pour Philippe Mexès. Auteur d'une perte de balle en début de match, le Français a souvent été aperçu un ton en retard dans ses interventions. Un manque d'autorité à conjuguer avec une difficulté permanente à contenir au mieux un Messi venu s'intercaler entre les deux rideaux défensifs lombards. A ses côtés, Alessandro Nesta n'a guère fait mieux. Le temps d'un tirage de maillot sur corner, le défenseur a eu la mauvaise idée d'oublier la présence de l'arbitre de surface qui l'a sanctionné aussitôt.
source: Le Figaro






Vous aussi vous pouvez gagner de l'argent

 

Sample text

Sample Text

 
Rgie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici