Ads 468x60px

A ne pas rater

mercredi 6 juin 2012

Ces sous-marins livrés à Israël qui gênent Berlin


Sur la base navale d'Haïfa en décembre 2007, Israël recevait livraison d'un sous-marin allemand Dolphin. Crédits photo : /NEWSCOM/SIPA/SIPA


Les submersibles fournis à l'État hébreu pourraient être équipés de missiles nucléaires.

Enseveli sous une avalanche de remerciements, le gouvernement allemand est plongé dans l'embarras. Israël tresse des lauriers à l'Allemagne pour avoir contribué à sa force de dissuasion stratégique. Selon des révélations du Spiegel, Berlin a effectivement livré à l'État hébreu des sous-marins pouvant être dotés d'une capacité nucléaire. Au sein de l'opposition, les sociaux-démocrates et les écologistes multiplient les critiques contre le gouvernement d'Angela Merkel.
«Les Allemands peuvent être fiers d'avoir renforcé l'existence de l'État d'Israël pour de nombreuses années», a confié le ministre israélien de la Défense, Ehoud Barak, à l'hebdomadaire Der Spiegel. Le premier ministre Benyamin Nétanyahou a enfoncé le clou mardi dans le quotidien Bild. «L'Allemagne a exprimé l'importance que revêt la sécurité d'Israël en vendant justement un nouveau sous-marin. C'est un complément très important à notre sécurité nationale. C'est une grande conquête de l'État hébreu que nous puissions nous défendre par nous-mêmes contre toute menace», a dit Nétanyahou, flirtant ainsi avec les limites de la politique «d'ambiguïté délibérée» entretenue par Israël sur l'existence de son arsenal nucléaire.
Israël, qui n'a pas signé le traité de non-prolifération nucléaire (TNP), n'a jamais confirmé ni démenti ses capacités nucléaires. L'État hébreu est cependant largement considéré comme étant la seule puissance nucléaire de la région.
Dans son dernier numéro, le Spiegel a révélé qu'Israël est en train d'équiper les sous-marins fournis par l'Allemagne de missiles de croisière à têtes nucléaires. Les sous-marins allemands deviennent ainsi une pièce maîtresse dans la dissuasion face au régime iranien, considéré à Tel-Aviv comme la principale menace contre l'État hébreu. Berlin a constamment nié que ces sous-marins puissent faire partie de l'arsenal nucléaire israélien. Or, selon d'anciens hauts responsables du ministère allemand de la Défense, cités par le Spiegel, le gouvernement avait en fait toujours pensé qu'Israël équipait de munitions atomiques les submersibles d'attaque de la classe Dolphin.

Une «tromperie»

L'Allemagne a déjà livré trois de ces sous-marins et trois autres doivent être livrés d'ici à 2017. L'opposition a demandé des explications au gouvernement allemand. «Jusqu'à présent le gouvernement a toujours justifié ces livraisons en affirmant que les sous-marins font partie de l'arsenal de dissuasion conventionnel» d'Israël, affirme le député du SPD, Rolf Mützenich, dénonçant une «tromperie». Le porte-parole de la chancelière, Steffen Seibert, n'a pas démenti, disant simplement qu'il ne prenait pas part aux «conjectures» sur «l'armement ultérieur» de ces submersibles par Israël. L'affaire est d'autant plus embarrassante qu'Angela Merkel a dit avoir conditionné ces livraisons d'armement à un engagement israélien de gel de la colonisation des Territoires palestiniens et à l'autorisation d'achever une usine de retraitement des eaux usées dans la bande de Gaza, financée par l'Allemagne. Jusqu'à présent Nétanyahou n'a rempli aucune des deux conditions.
source : Le Figaro

Vous aussi vous pouvez gagner de l'argent

 

Sample text

Sample Text

 
Rgie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici