Ads 468x60px

A ne pas rater

vendredi 29 juin 2012

Tablettes : Google contre-attaque avec Nexus 7

Crédits photo : KIMIHIRO HOSHINO/AFP



Le groupe Internet a présenté un concurrent du Kindle et de l'iPad lors de la conférence de développeurs I/O qui s'est ouverte mercredi à San Francisco. On peut désormais télécharger films et magazines sur Google Play.

Google était attendu au tournant. Après l'annonce surprise, la semaine dernière, du lancement des tablettes Surface par Microsoft, le groupe Internet ne pouvait rester spectateur de la bataille qui se prépare sur le marché des tablettes. Mercredi, en ouverture de la conférence de développeurs Google I/O, le groupe Internet a donc présenté, devant 6000 développeurs, la tablette Nexus 7 développée en partenariat avec le fabricant taïwanais Asus.
Avec elle, Google est susceptible de défier à la fois l'iPad d'Apple et le Kindle Fire, d'Amazon. Comme ce dernier, la tablette de Google, équipée d'un écran de 7 pouces, sera vendue à 199 dollars. Elle sera commercialisée dès juillet dans les pays anglo-saxons.
Intégrant la nouvelle version d'Android, dite «Jelly Bean», elle offre une recherche mobile plus intuitive et des services exploitant la reconnaissance vocale, tout en étant plus réactive et fluide à utiliser.
Le Nexus 7 est aussi relié à la plate-forme Google Play - l'équivalent d'iTunes chez Apple - sur lequel Google revendique 600.000 applications et jeux. Mieux, cette plate-forme permet désormais d'acheter des films et des programmes télévisés en téléchargement. Et à l'instar de son concurrent de Cupertino, Google a noué des partenariats avec les groupes de presse Condé Nast et Hearst pour offrir des magazines. Enfin, l'application Currents propose de visualiser et feuilleter des contenus Web de manière élégante sur la tablette, comme un Flipboard le proposait sur l'iPad.

Partenariat avec la presse

Mais l'enjeu dépasse la guerre des gadgets. Derrière la tablette, c'est en effet l'accès à l'Internet mobile que se disputent Microsoft, Google et Apple. Ce dernier a jusqu'ici prospéré avec une politique d'intégration verticale qui a autant séduit les développeurs que les consommateurs. À l'inverse, Google et Microsoft ont misé sur des stratégies de plates-formes, multipliant les mises à jour de logiciels, tandis que leurs partenaires développaient des gammes hétéroclites de terminaux, du smartphone à la tablette. Soucieux de ne pas laisser échapper «le prochain milliard d'internautes», Microsoft et Google semblent changer aujourd'hui de tactique.
Afin de montrer qu'il était toujours à l'offensive en matière d'innovation, Google a aussi présenté mercredi un terminal connecté de salon, le Nexus Q, qui permet d'accéder à des contenus (films, musique…) en ligne. Sur le mobile, les utilisateurs de smartphones Android verront aussi prochainement apparaître la fonction Google Now, un outil de recommandation qui tient compte de l'historique de recherche, de géolocalisations et d'enregistrements pour proposer des informations adaptées au contexte dans lequel se trouve l'internaute.
source : Le Figaro

Vous aussi vous pouvez gagner de l'argent

 

Sample text

Sample Text

 
Rgie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici