Ads 468x60px

A ne pas rater

mardi 4 septembre 2012

Le tueur contacté par Facebook ! Pays-Bas : condamné pour un meurtre




























DR


L'affaire dépasse l'entendement. Au Pays-Bas, un jeune de 15 ans a été condamné pour avoir assassiné une adolescente pour la somme de 150 euros. Le tueur avait été contacté, via un réseau social, par un ennemi de la jeune fille. Le drame, qui s'est déroulé en janvier dernier, avait bouleversé tout le pays. Retour, en images, sur cette sordide affaire..

Winsie : tuée pour 150 euros
L'adolescent condamné lundi 3 septembre 2012, Jing Hua, avait poignardé Winsie le 14 janvier à Arnhem, dans l'entrée de la maison qu'elle occupait avec sa famille. La jeune fille  gisait 'dans une mare de sang', selon son père. Elle décèdera cinq jours plus tard à l'hôpital.


Une banale dispute
Quelques semaines auparavant, la victime, Winsie, s'était disputée avec une de ses amies, Polly, une jeune fille de 16 ans, via le réseau social Facebook.  Le petit ami de Polly, Wesley, avait alors contacté, par téléphone et par Facebook, Jing Hua, lui demandant de 'réduire quelqu'un au silence'.


Un contrat sur Facebook
En échange, Jing Hua devait être recevoir 150 euros ou 'quelques  boissons'. Le jeune couple aurait également évoqué la possibilité de tuer toute la famille de Winsie. Selon le tribunal, le jeune homme 'ne connaissait pas Winsie personnellement mais était en  mission pour le compte d'une ou plusieurs personnes'.


La peine maximale pour un mineur
Jing Hua a été condamné à 1 an de prison et 3 ans dans une institution psychiatrique. La peine maximale pour un mineur aux Pays-Bas. Il a également été reconnu coupable de  tentative de meurtre sur le père de Winsie. Il avait essayé de le poignarder alors qu'il tentait de défendre sa fille.


'Des tendances  psychopathes'
Selon les experts, qui ont entendu le jeune meurtrier, Jing Hua souffre de 'problèmes de comportement avec des tendances  psychopathes'.


Un plan macabre
Polly et son petit ami sont également jugés par le tribunal d'Arnhem. Les audiences se poursuivent.  'Ce qui fait que cette affaire est tellement grave (...), c'est que ce sont  des enfants qui ont prémédité la mort d'un autre enfant' a déclaré  l'officier du parquet, ajoutant 'l'amitié s'est transformée en haine et la  haine était le moteur qui a forgé le plan'.
source : msn





Vous aussi vous pouvez gagner de l'argent

 

Sample text

Sample Text

 
Rgie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici