Ads 468x60px

A ne pas rater

samedi 27 octobre 2012

Congrès du PS: Martine Aubry tire sa révérence

Par RFI
Les dirigeants et les militants du Parti socialistes sont réunis ce week-end en congrès à Toulouse, dans le sud de la France. Premier congrès depuis l'arrivée au pouvoir de François Hollande et la victoire aux législatives. L'ancienne Première secrétaire du PS doit prononcer son discours d'adieu ce samedi 27 octobre, même si dans les faits, Martine Aubry a cédé la place à Harlem Désir depuis quasiment deux mois. Lors de l'ouverture du congrès, elle a été très applaudie, et elle quitte la tête du PS plutôt sereine.

Avec notre envoyé spécial à Toulouse, Florent Guignard
Elle est contente de partir. Ce sont ses proches qui le disent. Quatre ans à occuper un poste dont elle ne voulait pas vraiment au début, le congrès de Reims, la victoire contestée, volée, selon Ségolène Royal, et le souvenir pénible des premiers mois, bunkerisée dans un parti décrit alors comme un cadavre à la renverse.
Mais Martine Aubry est une laborieuse. Elle a fait « réparer » les toilettes, et a mis le parti au travail avec un bilan plus que globalement positif, selon un dirigeant et pour cause.
A l’actif de Martine Aubry, il y a quelques succès électoraux, des régionales aux sénatoriales et surtout la victoire d’un socialiste à la présidentielle, un quart de siècle après la réélection de François Mitterrand. Sans oublier la rénovation du PS, renouvellement et parité, et la primaire, une expérience démocratique inédite en France. Un peu gâchée un an plus tard par la désignation obscure d’Harlem Désir. Ce n’était pas son choix initial.
Un peu vexée, elle a rendu son tablier sans même attendre le congrès. « Non, je n’ai pas abandonné le parti », dit-elle. Il était normal de laisser la place à mon successeur. Quitte à laisser le PS dans un entre-deux qui l’a rendu inaudible.
Et maintenant Martine Aubry se veut un soutien sans faille pour Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre ; c'est un de ses proches qui l’assure.
« Quand on s’engueule, lance Martine Aubry, vous nous dites à juste titre, "pensez aux Français". Et bien moi, je suis fière et heureuse d’avoir un Parti socialiste rassemblé et uni pour que notre gouvernement réussisse [...] Les socialistes aujourd’hui sont rassemblés dans un congrès d’unité, où ils vont faire pacte autour de ce gouvernement pour la réussite de son action au service des Français. »
Ainsi s’en va Martine Aubry, désormais souriante. Cet après-midi devant les militants, elle dira simplement « merci ».

Vous aussi vous pouvez gagner de l'argent

 

Sample text

Sample Text

 
Rgie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici