Ads 468x60px

A ne pas rater

lundi 26 septembre 2011

Cavendish au rendez-vous


Sur un circuit taillé pour les sprinteurs, Mark Cavendish n'a pas manqué l'occasion de revêtir le premier maillot arc-en-ciel de sa carrière dimanche lors des Championnats du Monde de Copenhague.

C'est ce qui s'appelle répondre présent le jour J. La marque des grands champions. Arrivé à Copenhague, théâtre de la 78e édition des Championnats du Monde sur route avec la pancarte de favori dans le dos, Mark Cavendish n'a pas failli et a été décroché, au sprint évidemment, le titre de champion du monde ! Un premier sacre pour lui et le premier pour la Grande-Bretagne depuis 1965 et la victoire de feu Tom Simpson.
Gilbert l'avait prédit
Un succès attendu tant le tracé danois semblait propice aux sprinteurs, sans doute le plus plat depuis Zolder en 2002 qui avait sacré Mario Cipollini, un sprinteur. Au grand dam de Philippe Gilbert, le Belge boulimique de victoires cette saison, qui semblait résigné avant le départ. «Franchement, je vois mal comment on peut résister à un peloton capable de rouler à 60 km/h.  Il faudrait être surhumain pour pouvoir faire ça et je ne vois personne capable de tenir le coup seul dans les 5 derniers km», annonçait le Wallon aux 18 victoires cette saison. Pourtant, quelques courageux ont tenté d'éviter cette arrivée massive annoncée inéluctable. Un groupe de sept coureurs, parmi lesquels le Français Anthony Roux, aura même compté jusqu'à 8 minutes d'avance sur le peloton (à 175 km de l'arrivée).
Mais sous l'impulsion de l'équipe de Grande-Bretagne, mais aussi de l'Allemagne, le peloton accélérait peu à peu le rythme pour réduire l'écart. Cinq hommes tentaient alors de partir en contre et l'équipe de France, encore une fois, était bien présente puisque Yoann Offredo était dans ce coup-là, parti à environ 100 km du but et qui rejoignait la tête de course à soixante dix kilomètres de l'arrivée. Les onze hommes de tête, le Luxembourgois Christian Poos ayant lâché prise, espéraient alors bien être assez nombreux pour aller au bout. Mais les Britanniques ne l'entendaient pas ainsi et ne leur laissaient pas plus d'une minute de marge.
Cavendish le plus fort
Conscient que ça ne suffirait pas pour gagner, Anthony Roux tentait alors de s'échapper seul à 30 kilomètres du but. Une belle initiative, courageuse, mais qui échouait. A quinze kilomètres de l'arrivée, le Français était irrémédiablement repris par le peloton. Malgré une dernière tentative de Thomas Voeckler, le sprint était inévitable. Et dans ces conditions, Mark Cavendish est imbattable cette saison. Il le prouvait encore une fois en prenant le meilleur sur Matthew Goss et Andre Greipel après un sprint lancé par Philippe Gilbert et que Romain Feillu a terminé en 6e position. A 26 ans, le coureur de l'île de Man remporte ainsi le plus grand titre de sa carrière en attendant peut-être de glaner l'or olympique l'an prochain devant son public.
source:Le Figaro.fr


Vous aussi vous pouvez gagner de l'argent

 

Sample text

Sample Text

 
Rgie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici