Ads 468x60px

A ne pas rater

vendredi 27 avril 2012

Football, Liga Guardiola s'en va

- Panoramic

Sans surprise, Pep Guardiola a annoncé officiellement ce vendredi qu’il quittera le FC Barcelone à l’issue de la saison. C'est son adjoint, Tito Vilanova, qui prendra sa succession.
Pep Guardiola et le FC Barcelone, c’est fini. Le suspense entourant l’avenir du technicien espagnol a enfin pris fin ce vendredi. Trois jours après l’élimination en demi-finales de la Ligue des Champions face à Chelsea (2-2), l’entraîneur des Blaugrana, très marqué par cet échec mais aussi par la perte du titre de champion d’Espagne, a annoncé sa décision. Après quatre ans de bons et loyaux services, quatre années couronnées de succès et de titres (13 au total dont 3 Liga et 2 Ligue des Champions), il ne prolongera pas son contrat qui court jusqu’en juin 2012 et quittera donc Barcelone à l’issue de la saison. Sans grande surprise. Tous les médias, qu’ils soient pro-madrilènes comme Marca, ou pro-Barça à l’image de Sport, étaient unanimes depuis plusieurs heures. Les dirigeants barcelonais ont pourtant tout tenté pour le retenir. Allant même jusqu’à lui proposer un chèque en blanc ! Malgré une longue réunion de près de trois heures mercredi matin en compagnie de son président, Sandro Rosell, de Josep Maria Bartomeu, le vice-président, et d’Andoni Zubizarreta, le directeur sportif du club, rien n’y a fait.
Une décision prise depuis octobre
Après deux jours de repos, les joueurs catalans ont repris l’entraînement ce vendredi à 11h00. C’est à ce moment-là que Guardiola leur a révélé sa décision. «Les gars, je pars du Barça», a-t-il simplement déclaré dans des propos relayés par Marca. A sa demande, la déclaration officielle du club n’est intervenu qu’après, sous la forme d’une conférence de presse conjointe avec Sandro Rosell et Andoni Zubizarreta à 13h30. Sous les yeux de plusieurs joueurs de l'effectif aux mines graves (Piqué, Busquets, Xavi, Puyol, Fabregas, Iniesta, Valdes), Guardiola a alors expliqué que sa décision était prise depuis octobre dernier. «Je me sentais en fin de cycle, a-t-il indiqué. Je ne voulais pas que ma décision influe sur les résultats du club. Maintenant que nous sommes éliminés de toutes les compétitions, je peux le communiquer». Il a également confirmé «avoir besoin de repos. Entrainer le FC Barcelone est une mission épuisante. J'aurai pu continuer mais je n'aurais pas été l'entraîneur que le Barça mérite d'avoir».
Vilanova, le choix de la continuité
Rosell a ensuite profité de l'occasion pour annoncer le successeur de Guardiola. Alors que plusieurs noms circulaient (Blanc, Valverde, Villas-Boas, Luis Enrique...), le choix s'est finalement porté sur Tito Vilanova, l'adjoint de Guardiola. «Le nouvel entraîneur devait connaître l'équipe de l'intérieur, sa tranquillité, ses couloirs complexes... Un jour j'ai dit à Pep le nom de Tito parce qu'il représente tout à la fois», a commenté Zubizarreta. Un choix qui s’est imposé de lui-même. Le choix de la continuité. «C'est une personne qui a largement les capacités et les joueurs le connaissent, estime Guardiola. Il va donner au club ce que je ne pouvais plus lui donner».
source : sport24

Vous aussi vous pouvez gagner de l'argent

 

Sample text

Sample Text

 
Rgie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici